Danserien Kemper - Cercle d'Ergué Armel - War'leur 1ère catégorie (1-)

Les costumes

« Glazik »

Le terme « Glazik », en breton « petit bleu » s’explique par la couleur du costume des hommes. Le drap bleu utilisé sur ce costume est apparu sur les marchés de Quimper, peu après les guerres de l’Empire (époque napoléonnienne). Chaque régime politique changeant la couleur des uniformes, les stocks étaient liquidés. Un de ces stocks fut acquis par les revendeurs des magasins militaires de Brest. C’est donc par hasard que le bleu plut aux hommes de la région …

Deux modes sont portées chez les femmes :

Le costume de femme du pays Glazig –  fin XIXème

Le manchou et la jupe sont en drap de laine noire et bordés de rubans de soie bleue et de galons argent de Lyon. La chemise en coton est quant à elle ornée d’un galon à fleurs bleues. Le tablier est en taffetas de couleur vive. La parure de cou et le scapulaire sont en soie et perlés. La ceinture à franges, la coiffe « Borledenn » en coton brodé et le ruban de mariée agrémentent ce costume.

Le costume de mariée du pays Glazig – début XXème

Les deux comportent un corselet, un gilet et une jupe en velours et satin noirs, ainsi qu’une coiffe « Borledenn » en filet brodé.

Pour le premier, le gilet et la parure de cou sont brodés de perles et de cannetille. Le tablier est en satin crème et bordé de dentelle et la coiffe est agrémentée d’un ruban de mariée perlé.

Pour le second, la parure de cou est brodée de perles noires. Le tablier est en satin noir et bordé de dentelle.

Un costume quotidien de la fin du XIXème siècle :

Les gilets, corselets, jupes sont en drap de laine noir. Les tabliers et les coiffes sont en coton.

Un costume de ville de 1900

Les chemisiers sont en coton et taffetas et jupes sont en lainage.

Une mode est portée chez les hommes :

Un costume d’homme de la fin du XIXe siècle

Un costume d’homme de la fin du XIXe siècle, composé d’une chemise en coton, d’un devantier en drap noir orné de broderies, d’une veste bleue et d’un bragoù bras noir ; sans oublier une large ceinture de cuir, le « gouriz », des guêtres brodées et un chapeau de feutre noir à guides de velours.

Un costume d’homme de la fin du XIXe siècle

Un costume d’homme du début du XXe siècle, composé d’une chemise en coton et/ou d’un gilet en drap bleu orné de broderies et/ou d’une veste bleue, d’un pantalon et/ou un chapeau de feutre noir à guides de velours.

Quatre sortes de costumes sont portées par les enfants et adolescents.

Le costume des petites filles, début du XXe siècle composé d’une robe en velours, d’un sarrau en coton noir à petites fleurs ou à carreaux et d’un bonnet noir perlé.

Les costumes de fillettes et de jeunes filles, début du XXe siècle en velours noir, un tablier de coton noir à petites fleurs. Suivant l’âge, les jeunes filles portent le bonnet perlé ou la coiffe en coton.

Le costume de tous les jours de la fin du XIXe siècle, en drap de laine noir, un tablier en coton rouge ou vert. La coiffe portée est en coton brodé.

Le costume de garçon est une réplique du costume des hommes de la fin du XIXe siècle, avec le devantier bleu et un bragoù.